La basilique

Elle s’inspire de l’art populaire, et d’un désir de ressemblance avec le château-fort moyenâgeux dont elle a pris la place. D’où sa façade martiale semblant tirer du vide un pont-levis imaginaire. L’ensemble, aux créneaux stylisés, à la grecque, a fière al­lure. Tout se passe comme si le fondateur avait voulu exprimer, par cette oeuvre (et par La statue monumentale ), l’importance qu’il entendait donner au Sanctuaire.

LE CHŒUR DE LA BASILIQUE

Au-dessus de l’autel en granit, Z. Dobrzycki, artiste de grand talent, a composé en 1967 une tapisserie figurant la généalogie et la vie de Saint Joseph. Dans un style serein, il exprime la sérénité d’âme de Saint Joseph : aimable fiancé, charpentier consciencieux et appliqué, at­tentif aux paroles de l’ange, pressant le pas à son retour d’Egypte, et expirant dans la paix entre les mains de Marie. « C’est un éblouissant concert de couleurs et de formes ».

Tapisserie du choeur Choeur de la basilique Saint Joseph

Partagez ...Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page